Top 5 des films d'Isabelle Adjani : quelle filmographie !

Top 5 des films d'Isabelle Adjani : quelle filmographie !

En 2022, Isabelle Adjani a redonné vie à Diane de Poitiers, la comtesse de Saint-Vallier, duchesse de Valentinois et favorite de Henri II, roi de France, dans un film éponyme. Ce film a complété la longue liste des productions dans lesquelles l'actrice française est apparue. Nous vous proposons notre sélection des 5 meilleurs films d'Isabelle Adjani.

Top 10 des films d'Isabelle Adjani : quelle filmographie !
Isabelle Adjani au défilé Christian Dior Womenswear Spring/Summer 2023 à Paris le 27 septembre 2022 à Paris, France. Photo : @Stéphane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images
Source: Getty Images

Isabelle Adjani est l'une des actrices françaises les plus capées des dernières décennies. Depuis 1970, elle a joué dans de grandes productions comme L'Été meurtrier de Jean Becker, Mascarade de Nicolas Bedos ou Diabolique de Jeremiah S. Chechik.

Présentation sommaire d'Isabelle Adjani

Nom de naissanceIsabelle Yasmina Adjani
Genrefemme
Date de naissance 27 juin 1955
Lieu de naissance 17e arrondissement de Paris,France
Age67 ans
Signe astrologiqueCancer
Ethnicitécaucasienne
Nationalitéfrançaise
MèreAugusta Adjani
PèreMohamed Chérif Adjani
Taille en centimètres164 cm
Poids52 kg
Mensurationsen centimètres89-61-98
Couleur des cheveuxnoire
Couleur des yeuxbleue
FrèreEric Hakim Adjani
Sexualitéhétérosexuelle
Anciens conjointsAndré Dussollier, Francis Huster, Bruno-Nuytten, Warren Beatty, Daniel Day-Lewis,Jean-Michel Jarre, Stéphane Delajoux,
EnfantsBarnabé ( né en avril 1979 ),Gabriel-Kane (né le 9 avril 1995 )
FacebookIsabelle Adjani

Lisez aussi

Pourquoi Emma Smet a-t-elle quitté Demain nous appartient ?

Isabelle Adjani a décroché son premier rôle au cinéma quand elle n'était âgée que de 14 ans. Elle a ainsi incarné le personnage de Rose dans Le Petit Bougnat, tourné pendant les vacances scolaires. Deux ans après, Isabelle Adjani a joué dans Faustine et le bel été aux cotés d'autres jeunes acteurs devenus tout aussi célèbres notamment Muriel Catala, Francis Huster, Jacques Spiesser, Jacques Weber et Isabelle Huppert. On l'a ensuite vue dans de très grandes productions, longs-métrages, courts-métrages et téléfilms dont nous dressons notre Top 5.

Tout feu, tout flamme (1982)

Tout feu, tout flamme est l'un des meilleurs films de Jean-Paul Rappeneau. Isabelle Adjani en a occupé l'affiche avec Yves Montand à qui elle a donné la réplique en tant que Pauline Valance, l'aînée, polytechnicienne.

Elle y a ainsi joué comme la fille de Victor Valance, un aventurier et séducteur qui a quitté Paris pour se lancer dans de sordides affaires de aux Bahamas et au Canada, laissant derrière lui sa mère et ses trois filles. Polytechnicienne attachée au ministre des finances, Pauline à qui Isabelle Adjani prête ainsi ses traits s'occupe de toute la famille depuis la mort de sa mère.

Lisez aussi

Katheryn Winnick en couple avec un homme d'affaires américain

Sauf qu'au retour de son père à Paris, elle a découvert que ce dernier voulait user de son charme pour obtenir de sa mère une procuration à l'effet de vendre son immeuble et engager la réfection d'une salle de jeu au bord du lac Léman. Grace à son interprétation dans ce film, Isabelle Adjani a reçu des nominations et prix prestigieux.

Camille Claudel (1988)

Camille Claudel est un film du réalisateur Bruno Nuytten, sorti en 1988. Ce film éponyme raconte la vie et la carrière de la sculptrice Camille Claudel, sœur du poète, dramaturge et diplomate Paul Claudel et égérie d'Auguste Rodin.

Isabelle Adjani s'y est glissée dans la peau de Camille Claudel pour balader le spectateur à travers les chemins tortueux empruntés par l'artiste pour donner vie à sa passion pour la sculpture. Soutenue par son père et son frère Paul, incarnés respectivement par Alain Cuny et Laurent Grévill, la sculptrice qui rêvait d'entrer dans l'atelier du grand maître Auguste Rodin, y est parvenue après lui avoir démontré son talent et sa détermination à travailler avec lui.

Lisez aussi

Découvrez les acteurs de Demain nous appartient : un superbe casting !

Camille a donc été engagée dans l'atelier du grand maître Auguste Rodin comme apprentie avec son amie Jessie Lipscomb portée à l'écran par Katrine Boorman. Isabelle Adjani montre comment Camille est rapidement tombée éperdument amoureuse du maître et est devenue sa maîtresse et son égérie.

Si le film a contribué à faire connaître l’artiste encore méconnue du grand public, on attribue cette soudaine célébrité à la prestation magistrale d’Isabelle Adjani qui s'y est éprise pour Gérard Depardieu incarnant l'impérial Rodin. Grace à cette prestation, Adjani a reçu un nouveau César de la meilleure actrice, l’Ours d’argent à Berlin et une nomination aux Oscars, devenant ainsi internationale.

L’Été meurtrier (1983)

L’Été meurtrier est un film dramatique français réalisé par Jean Becker et sorti en 1983. Il est adapté du roman éponyme de Sébastien Japrisot. Isabelle Adjani y a joué le rôle d'Éliane, dite « Elle », une séduisante jeune femme de vingt ans dont la sensualité ne laissait aucun homme indifférent.

Lisez aussi

Tout savoir sur le casting d'Ici tout commence au fil des saisons

Ayant emménagé dans un village provençal avec son père adoptif, Gabriel, un paralytique qui refusait de s'occuper d'elle et sa mère, surnommée « Eva Braun » à cause de son origine allemande, Eliane y a fait la rencontre de Florimondo, surnommé « Pin Pon ». Ce dernier travaillait au garage d'« Henri IV » et comme pompier volontaire et vivait avec sa mère, sa tante sourde et ses deux frères Mickey et Boubou dans la grande maison familiale. Florimondo et « Elle » ont cédé à leur attirance réciproque et une romance est née entre eux.

Seulement, ils se sont vite rendus compte qu'Éliane était née d'un viol commis sur sa mère par trois inconnus. Ils ont également appris que parmi ces violeurs il y aurait eu le père de « Pin Pon », mort depuis, ainsi que Leballech et Touret devenus entre temps des personnes respectables.

Lisez aussi

Biographie d'Anna Cabana : âge, origine, partenaire, enfants, carrière...

Pour se venger, « Elle » a ficelé un plan qui consistait à faire croire qu'elle était enceinte pour se faire épouser par Florimond. Mais ayant découvert qu'elle s'était trompée grâce à son père adoptif, dont elle avait causé le handicap, et qui lui a révélé qu'il avait abattu plusieurs années plus tôt les vrais violeurs, Éliane, déjà tourmentée psychologiquement et névrosée, a sombré dans la folie.

Florimond, désespéré de l'état mental de sa femme, a cru qu'elle était la victime de deux pervers, Leballech et Touret, qui en auraient été les proxénètes. C'est alors qu'il les a abattus. Si l'actrice a d'abord refusé d'endosser ce rôle à cause de ses scènes jugées trop obscènes par elle, il en a pourtant fait l'une des actrices françaises les plus emblématiques. Un succès en salle, le film a reçu quatre César, dont ceux du meilleur scénario et de la meilleure actrice attribué à Isabelle.

Lisez aussi

Aidan Turner en couple : sa femme est une actrice connue

La Reine Margot (1994)

La Reine Margot est un film français coécrit et réalisé par Patrice Chéreau, sorti en 1994. C'est une adaptation du célèbre roman La Reine Margot d'Alexandre Dumas père. On y raconte la vie de Marguerite de Valois, dite « Margot », incarnée majestueusement par Isabelle Adjani. L'actrice conduit le spectateur à travers le labyrinthe des noces de la reine Margot avec Henri de Navarre, futur Henri IV, incarné par Daniel Auteuil. Dans les rôles principaux, on a également retrouvé Jean-Hugues Anglade, Vincent Perez, Virna Lisi, Dominique Blanc, Pascal Greggory et Jean-Claude Brialy.

Le film plonge au cœur des mouvements d'août 1572 à Paris, à l'approche du mariage du protestant Henri de Navarre, futur Henri IV, incarné par Daniel Auteuil, avec Marguerite de Valois à qui Isabelle Adjani a prêté ses traits.

Catholique, fille de France, fille de Catherine de Médicis incarnée par Virna Lisi et la sœur de l'instable roi Charles IX porté à l'écran par Jean-Hugues Anglade et des ambitieux princes Henri joué par Pascal Greggory et François joué par Julien Rassam, Marguerite de Valois n'aimait pas son futur époux qui ne l'affectionnait particulièrement pas non plus.

Lisez aussi

La vie de Sophia Loren aujourd' hui : l'actrice après la prison

Ils se sont ainsi retrouvés au cœur d'un mariage politique, orchestré par Catherine de Médicis, appelée à arrondir les bords des susceptibilités du pape Grégoire XIII et de l'Espagne d'une part, des États protestants d'autre part, et surtout à atténuer les dissensions opposant le parti catholique du duc Henri de Guise incarné par Miguel Bosé et la faction protestante menée par l'Amiral Gaspard de Coligny incarné par Jean-Claude Brialy.

La critique a abondement salué la prestation d'Isabelle Adjani dans ce rôle dont au aurait cru qu'il avait été écrit pour elle. Reine méprisante, invivable, amoureuse impossible, sainte et putain, elle est tout et son contraire à la fois. Le film lui a d'ailleurs valu un nouveau César.

La Journée de la jupe (2009)

La Journée de la jupe est un film franco-belge réalisé par Jean-Paul Lilienfeld. Tourné en 2008 et sorti en 2009. Le film est un regard sur la vie de Sonia Bergerac, professeure de lettres dans un collège de banlieue qui vit difficilement et au quotidien une relation non épanouie avec ses élèves. Elle est par ailleurs fragilisée par le départ de son mari.

Lisez aussi

Sophie Davant en couple ? Découvrez les hommes de sa vie

Sonia s'est ainsi retrouvée impliquée dans un drame à la suite d'un coup de fusil malencontreusement tiré dans la jambe d'un de ses élèves nommé Mouss. Ce dernier gardait le pistolet dans son sac et la professeure était tombée dessus lors d'une répétition pendant un cours de théâtre. C'est en cherchant à s'en emparer, qu'elle a provoqué le coup de feu qui a blessé son élève.

Dans la confusion du moment, la professeure a craqué et a pris une partie de ses élèves en otage. Elle a réussi à les y maintenir grâce au soutien de certains à qui elle a expliqué sa vision. A l'extérieur, les autorités scolaires, policières et politiques cherchaient à comprendre la situation et à y réagir efficacement.

En réponse à la police qui lui avait demandé ses revendications, madame Bergerac, adepte du port de la jupe, a demandé qu'il soit permis aux élèves filles d'aller en jupe pendant une journée pour lutter contre l'a priori selon lequel les filles en jupe sont des prostituées.

Lisez aussi

Neil Flynn : biographie, filmographie, carrière, séries

La situation a pourtant dégénéré alors que la négociation était sur le point d'aboutir à une issue favorable à tous. Un jeune garçon nommé Mehmet s'est emparé de l'arme et en a tué un autre, Sébastien, qui lui brandissait la menace des représailles.

Sonia est, elle aussi, tombé sous le coup de feu d'un policier déguisé en journaliste caméraman et pendant son enterrement, ses anciennes « otages » ont tous porté des jupes. Ce rôle a permis à Isabelle Adjani de devenir l’actrice la plus titrée de la cérémonie des Oscar avec le cinquième trophée que le rôle de Sonia lui a permis de décrocher.

Source: Legit.ng