Les groupes de rock français des années 70 : le top des chanteurs et musiciens

Les groupes de rock français des années 70 : le top des chanteurs et musiciens

Nous sommes à quelques années après les événements de mai 1968, et l’esprit du rock’n roll continue à hanter la France et l’Europe en général. Des groupes comme Barricade ont été formés suivant l’influence des rockeurs français précédents et des rockstars plus connues sur la scène mondiale. Cet héritage que le rock a représenté depuis le milieu des 1950 a guidé les nouveaux rockeurs de la France vers des compositions de plusieurs sous-genres de cette musique. Qui étaient les chanteurs convertis au rock et quels musiciens ont marqué les années 1970 avec leurs sons ? Trouvez les réponses dans la suite.

Jacques Higelin
Jacques Higelin lors d'un concert à Paris. Photo : Thierry Orban
Source: Getty Images

Plusieurs musiciens ont adopté le rock pendant les années 1970, et en France, comme partout ailleurs, ce genre musical a permis à ses chanteurs de gagner beaucoup de notoriété. Différents groupes de musique français ont su comment faire du descendant du rock’n roll une spécialité, et parmi les plus grands rockeurs de la France, ceux des années 1970 étaient distingués par la touche française qu’ils ont ajouté au rock. Dans différentes villes françaises, ce mélange de blues et de jazz a été joué et apprécié avant l’apparition des genres à partir desquels il a été créé aux Etats-Unis.

Le rock français des années 1970 : le développement de ce genre en France

Avant 1970, la scène rock en France était déjà définie par des groupes à grand succès à l’international, par d’autres qui jouent dans l’underground et par des amateurs qui suivent ces musiciens lors de leurs tournées. L’histoire se poursuit dans les années 1970 avec l’apparition de plus de groupes, notamment, quand les rockstars des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne essaient de conquérir le marché européen. Différents sous-genres étaient écoutés, et plus que cela, les rockeurs français ont commencé à créer leur touche spéciale dans le rock dès le milieu de cette décennie.

Sylvie Vartan
Sylvie Vartan à l'Olympia en 1970. Photo : P. Ullman
Source: Getty Images

Les français avaient organisé beaucoup de concerts de rock pendant cette période, avec, notamment, la participation de groupes comme Aphrodite’s child, une formation de rock psychédélique très appréciée dans l’Hexagone. Cela a poussé plusieurs artistes confirmés à s’essayer dans le rock, et cela a été le moment de la création d’un timbre qui allait faire la spécificité du rock français des années 1970. Grâce à son succès imminent, le rock français s’inscrit presque comme un sous-genre à part entière, notamment, pour les auditeurs anglo-saxons qui adoraient les paroles sans les comprendre complètement.

L’adoption du rock par des chanteurs français : la spécificité des années 1970

Dans chanteurs connus comme Léo Ferré et Serge Gainsbourg ont enregistré, deux albums pour le premier, et trois pour le second, qui ont marqué le début des intérêts des musiciens français dans le rock. Plusieurs groupes de pop rock français sont nés grâce à cette aventure dans laquelle les grands chanteurs de la France se sont lancés dès 1970. Quand le rock a été adopté par ces chanteurs, plusieurs musiciens ont intégré le son de la guitare dans leur jeux, et cela été l’occasion pour Louis Bertignac du groupe Téléphone et d’autres artistes de s’afficher pour le grand public.

Serge Gainsbourg
Serge Gainsbourg en 1971. Photo : Giancarlo Botti
Source: Getty Images

En plus des deux chanteurs cités, Jacques Higelin était considéré comme étant le premier artiste à produire un album complètement rock. La simplicité de BBH 75, l'album sorti en 1974, a été le point fort de ce disque vendu à plus de 100 000 exemplaires. Cet album sorti chez EMI et Pathé Marconi est certifié disque d’or, et il est classé par le magazine Rolling Stones en 5ème position des meilleurs albums de rock français. BBH 75 était le début d’une nouvelle ère pour le rock en France, et grâce à une profonde compréhension de ce genre musical qui est devenue apparente, plusieurs nouveaux thèmes sont nés après quelques années.

Les rockeurs français entre 1970 et 1980 : les meilleurs chanteurs

À l’arrivée du rock, plusieurs chanteurs qui étaient connus dans d’autres genres ont collaboré avec des musiciens pour enregistrer des albums avec des compositions comprenant des solos de guitare. Le grand succès de ces albums ont permis à leur compositeurs de se lancer dans des tournées, et le grand public appréciait la réalisation de ces projets pendant les années 1970. Si des chanteurs comme Gérard Manset et Brigitte Fontaine se sont essayé au rock pour ne plus abandonner leurs sonorités dans leurs musiques respectives, cela est principalement dû à la bonne réception du public français de ces œuvres musicales.

Léo Ferré
Léo Ferré lors d'un concert en France. Photo : Alain Denzie
Source: Getty Images
  1. Léo Ferré : un chanteur aussi connu pour être écrivain et qui a été actif jusqu’en 1992, une année avant la date de son décès, et qui a sorti plusieurs albums rock pendant sa carrière.
  2. Serge Gainsbourg : un chanteur, écrivain et réalisateur français actif jusqu’en 1991, et qui a sorti des albums diversifié dont plusieurs sont considérés comme étant du hard-rock.
  3. Gérard Manset : un chanteur et compositeur multi-instrumentiste qui a fait du rock une spécialité depuis le développement de ce genre musical dans le début des années 1970.
  4. Jacques Higelin : un chanteur et guitariste français qui avait collaboré avec plusieurs maisons de disque jusqu’en 2016, et pour qui le rock a été une philosophie de vie.
  5. Brigitte Fontaine : une chanteuse, actrice et écrivaine française qui avait adopté le rock dans le milieu des années 1970 pour sortir plusieurs morceaux de ce genre musical.
  6. Jacques Barsamian : un journaliste français converti dans le chant, et spécialement, dans l’interprétation du rock, après qu’il en était déjà le spécialiste lors de ses couvertures.
  7. Valérie Lagrange : une chanteuse, écrivaine et actrice française qui a joué plusieurs morceaux de rock sur scène, dont certaines célèbres reprises de Bob Dylan.
  8. Alan Jack : un musicien français actif depuis la fin des années 1960 et qui avait fait du blues sa spécialité, avant de s’essayer dans le rock pendant les années 1970.
  9. Alan Stivell : un chanteur et compositeur multi-instrumentiste français, toujours actif depuis le milieu des années 1950, et qui a joué du rock pendant les années 1970.
  10. Hervé Rozoum : un chanteur et guitariste français qui est installé en Allemagne et qui a plusieurs spécialités dont différents sous-genres du rock.

Les rockeurs français entre 1970 et 1980 : les meilleurs groupes

La pop-rock, le hard-rock, le rock progressif, ou encore, le punk-rock et le rock industriel, étaient tous couverts par les groupes français. Si le groupe Osiris était l’un des plus connus parmi les groupes de pop rock français, notamment, grâce à leur présence à l’international, d’autres étaient moins connus mais ont réussi à marquer leur noms dans l’histoire underground du rock français. Le sous-genre dont chaque groupe fait la spécialité peut effectivement être décisif pour la notoriété de la formation, mais le plus souvent, la simplicité des compositions a été ce qui a permis au rock français de s’afficher plus pendant cette période.

Les Rolling stones à Paris
Les Rolling stones à Paris en 1970. Photo : Michel Ginfray
Source: Getty Images
  1. Triangle : un groupe de rock français formé vers la fin des années 1960 et qui est devenu connu en 1970 grâce à des morceaux de jazz rock et de rock progressif.
  2. Ange : un groupe de rock français dont la formation date de juste avant 1970 et qui avait fait du rock progressif une spécialité et qui a gagné de la notoriété en ouvrant pour Johnny Hallyday.
  3. Magma : un groupe de rock français également formé vers la fin de 1969 et qui a différencié les timbres entre du jazz rock et de l’avant-garde dans la composition de ses albums.
  4. Shakin' Street : un groupe de hard rock français qui a connu la participation de Corine Marienneau et de plusieurs autres musiciens plus ou moins connus dans la scène.
  5. Atoll : un groupe français qui a fait du rock progressif une spécialité entre 1972 et 1981, et cela, en sortant quatre albums dont les trois premiers étaient d’un grand succès.
  6. Présence : un groupe de rock français formé vers la fin des années 1960 pour ne jouer que quelques années ensemble, mais qui ont marqué l’histoire avec leur succès.
  7. Artcane : une groupe français qui a également fait du rock progressif une spécialité pour ainsi pouvoir suivre les pas des groupes comme Aphrodite’s child.
  8. Dynastie Crisis : un groupe de pop rock français qui a été influencé par le succès du rock tel qu’adopté par les grands chanteurs francophones des années 1970.
  9. Gong : un groupe français de rock progressif dont les influences jazz étaient dominante, ce qui a permis à la formation d’avoir un timbre unique dans leurs compositions.
  10. Ganafoul : un groupe de heavy-metal français qui a également marqué les années 1970, lorsque la musique de Judas Priest était encore considérée comme un sous-genre du rock.

Source: Legit.ng