La liste de Schindler: 5 choses à savoir sur le film de Spielberg

La liste de Schindler: 5 choses à savoir sur le film de Spielberg

28 ans après sa sortie en salle, La Liste de Schindler, l'un des films les plus appréciés de Steven Spielberg, est entré dans la liste très fermée des films de Netflix. Le film qui se fait l'écho d'un épisode particulier de la seconde guerre mondiale a jeté un pavé dans la mare en abordant la torride question de l’Holocauste. Il a ainsi eu le mérite de susciter la réflexion sur cette pratique diversément appréciée. Inspiré du roman homonyme de Thomas Keneally paru en 1982, le film raconte l'exploit d'Oskar Schindler, un industriel allemand qui a réussi à sauver environ 1 200 Juifs comdamnés à mourir dans le camp de concentration de Płaszów pendant la Seconde Guerre mondiale. Il met ainsi le doigt dans la plaie du nazisme. Son casting est composé des acteurs Liam Neeson, Ben Kingsley et Ralph Fiennes dans les rôles principaux. Nous revenons ici sur des choses à savoir sur le film: la distibution de La liste de Schindler, le livre muse de La liste de Schindler, résumé de La liste de Schindler, les acteurs de La liste de Schindler, la critique de La liste de Schindler, une analyse de La liste de Schindler, les récompenses remportées par La liste de Schindler...

Read also

Sex Education: acteurs, saisons, intrigues, dates

La liste de Schindler: x choses à savoir sur le film de Spielberg
Steven Spielberg lors de la sortie du DVD "Schindler's List" en collaboration avec la Shoah Visual History Foundation à Universal City, en Californie aux États-Unis. Photo: @J. Merritt
Source: Getty Images

En 2004, La liste de Schindler a été sélectionné par la bibliothèque du Congrès pour être conservé au National Film Registry en raison de son "importance culturelle, historique ou esthétique". Cela témoigne de l'importance que revêt ce chef-d'oeuvre cinématographique tant sur le plan artistique qu'historique. De nombreux ingrédients ont contribué à inscrire ce long-métrage dans la conscience collective de façon pèrenne.

1. Le caractère historique du film

La liste de Schindler est l'histoire vraie d'un homme dont le courage, l'audace et surtout le sens des affaires ont sauvé la vie de plus d'un millier de Juifs destinés à la mort dans le camp de concentration de Płaszów. Le film met en scène l'engagement d’Oskar Schindler, industriel allemand et membre du parti suprémaciste allemand, pour la libération de ces Juifs.

En effet, pendant la Seconde Guerre mondiale, Oskar Schindler a sauvé plus d’un millier de Juifs des camps de la mort en les faisant travailler dans son usine d’émail et de munitions. Ce personnage ambigu, cadre de son parti, n'a pas fait oeuvre de charité. S'il a sauvé ces nombreux Juifs, c'est qu'il y trouvait une bonne main d'oeuvre corvéable.

Read also

Richard Bona: discographie et biographie d’un immense bassiste

Alors que "ses juifs", comme il les appelait, étaient sur le point d'être transférés dans le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau, l'industriel a utilisé ses relations auprès des notables du parti fasciste allemand qu’il soudoyait pour acheter ses ouvriers et leur éviter la mort. Qui était véritablement Oskar Schindler?

Né en 1908, Oskar Schindler est mort en 1974. Il était un industriel allemand et propriétaire d’une usine de maillage en Pologne et d’une fabrique de munitions en Bohême-Moravie.

Il offrait ses services au régime qui semait la terreur en Allemagne dans les services de renseignements. Il a adhéré au Parti national-socialiste le 1er novembre 1938. Plus tard, il a justifié sa collaboration avec le parti de la mort par son besoin d'argent.

Il a fait fortune en étant à la tête de la Deutsche Emailwarenfabrik, une usine spécialisée dans la fabrication de batteries de cuisine en émail, située au sud de Cracovie. Pour atteindre ses objectifs, il pouvait compter sur son ami, Amon Göth. Dirigeant du camp de concentration de Plaszow, à proximité de l’usine, celui-ci lui fournissait l'importante main d’œuvre dont il disposait.

Read also

Denzel Washington: filmographie et biographie d'un acteur comblé

Au moment où les fascistes ont voulu déporter tous les Juifs dans les camps de la mort, Oskar Schindler s’y est opposé en arguant que les Juifs constituaient une bonne main d'oeuvre bon marché.

De 1940 à 1944, le nombre de Juifs qui travaillaient dans l'usine d'Oskar Schindler a explosé, passant de moins d'une centaine à plus d'un millier. L'industriel est parvenu à cet exploit grâce aux nombreuses relations dont il disposait au sein du parti national-socialiste.

C'est ainsi qu'il a pu mettre ces personnes à l'abri d'une mort programmée et attroce. Grâce à son action, Schindler aurait évité la mort à plus de 1 100 Juifs. En guise de reconnaissance, le mémorial de Yad Vashem l'a honoré en lui descernant le titre de "Juste parmi les nations".

La liste de Schindler: x choses à savoir sur le film de Spielberg
La vaste succession écrite d'Oskar Schindler dans la rédaction du "Stuttgarter Zeitung" le 15 octobre 1999. Photo: @Bernd Weissbrod
Source: Getty Images

A de nombreuses reprises, Schindler a été arrêté puis relaxé pour sa proximité avec les Juifs. On lui reprochait notamment d'avoir embrassé une de ses ouvrières juives ou encore d'avoir offert des pots-de-vin à Göth pour sauver sa servante juive.

Read also

Biographie de Robert Hossein: épouses, enfants, films, religion

Jan Liban, qui s’était marié avec une catholique après la guerre, fut figurant dans le film. D'après le fils de ce dernier, le film de Spielberg est fidèle à l'histoire à 80/90%. L'un des faits qui éloignent le film de la réalite est le choix du site du tournage. Spielberg a situé le ghetto dans le quartier juif de Kazimierz alors qu’il se trouvait de l’autre côté de la Vistule, à Podgórze. Le réalisateur a justifié ce choix par le fait que le quartier était en ruines et qu'il n’y avait presque pas besoin de décors.

À la fin de la guerre, Oskar Schindler a émigré en Argentine. Il y a été tour à tour fermier et commerçant de meubles avant de retourner en Allemagne en 1958. Il est par ailleurs resté en contact avec les personnes qu’il avait sauvées jusqu’à la fin de sa vie.

2. Une adaptation d'un roman

Read also

Thierry Henry: la nouvelle vie de l’ancien champion du monde

La Liste de Schindler est né d'une rencontre fortuite entre l’écrivain australien Thomas Keneally et Leopold Page, de son vrai nom Poldek Pfefferberg, Juif polonais rescapé de la Shoah. Rendu dans la boutique de Leopold Page pour s'acheter une nouvelle malette de cuir, l'écrivain s'est vite lié d'amitié avec le marchant avec qui il a échangé pendant un long moment.

A l'occasion de cette conversation peu ordinaire, le rescapé de la Shoah a raconté à son interlocuteur comment il a échappé aux chambres à gaz avec l'aide d'Oskar Schindler. Grâce à de nombreux documents d'archives, photos et articles sur l'industriel que Leopold Pfefferberg, ancien ouvrier de l’usine, avait rassemblés en suivant le producteur Martin Gosch, l'expatrié a fourni à l'écrivain, de la matière à écrire un livre. Celui-ci a publié en 1982 le roman qu'il a intitulé Schindler’s Ark (La Liste de Schindler en français). Avec ce livre, il a décroché le Booker Prize.

Read also

Vincent Cerutti: biographie, la radio, son couple avec Hapsatou Sy

Avant cette publication, Poldek Pfefferberg, s'était donné pour mission de raconter la vie de son sauveur, tentant même de tourner un film biographique sur la personne et l'oeuvre de Schindler. Le projet qu'il portait alors conjointement avec la Metro Goldwyn Mayer en 1963 et écrit par Howard Koch a malheureusement échoué.

Steven Spielberg n'a donc fait que ressusciter le projet de film en s'inspirant du roman duquel le scénario du film a été tiré.

C'est Sid Sheinberg, le président de MCA, une ancienne entreprise américaine travaillant dans l'industrie du disque et de la télévision, qui a envoyé une critique du livre parue dans le New York Times à Steven Spielberg .

Surpris par l'histoire de Schindler, le réalisateur s'est même demandé si ce n'était pas une histoire montée de toutes pièces. Il a ensuite été émerveillé par le caractère paradoxal de l'industriel allemand et a été suffisamment intéressé pour proposer à Universal Pictures de faire de l'histoire un film. La maison de production n'a pas hésité à en acheter les droits.

Read also

Biographie de Céline Sciamma, portrait de la réalisatrice en feu

C'est donc en 1983 que Spielberg a rencontré Pfefferberg. Mais cette année, il ne se sentait pas prêt à réaliser un film sur la Shoah. C'est alors qu'il a fait la proposition à Roman Polanski de réaliser le film. Ce dernier a rejété la proposition en trouvant l'histoire trop proche de la sienne, sa mère étant morte à Auschwitz et lui ayant vécu dans le ghetto de Cracovie.

La réalisation du film a ensuite été proposée à Martin Scorsese. Celui-ci, lui aussi, refusé le défi en affirmant que seul un réalisateur juif en serait capable. Spielberg a alors décidé de réaliser lui-même La Liste de Schindler après avoir entendu parler du génocide en Bosnie et des négationnistes de l'Holocauste.

Sa décision a finalement été motivée par la montée du néo-nazisme après la chute du mur de Berlin. Spielberg craignait en effet que l'opinion puisse accepter trop d'intolérance, comme dans les années 1930. Ses origines juives ont également coontribué à faire pencher la balance. L'une des conditions données au réalisateur pour le début du tournage a été qu'il tournât d'abord Jurassic Park.

Read also

Kendji Girac: famille, âge, qui est le chanteur d’Évidemment?

Plus tard, au sujet de cette condition, Spielberg a déclaré: "Il savait qu'une fois que j'aurais tourné La Liste de Schindler, je n'aurais pas été capable de faire Jurassic Park."

Le réalisateur n'a touché aucun salaire issu de ce film. Pour lui, cette salaire aurait été "l'argent du sang".

La liste de Schindler: x choses à savoir sur le film de Spielberg
Steven Spielberg avec ses deux Oscars le 21 mars 1994 après avoir remporté le prix 1993 du meilleur réalisateur et de la meilleure image pour son film "La liste de Schindler". Photo: @Dan Groshong
Source: Getty Images

3. Un scénario écrit retouché pendant de nombreuses années

L'adaptation cinématographique de La Liste de Schindler a été écrite par le scénariste et réalisateur Steven Zaillian, qui a notamment signé les scénarios de Le Jeu du Faucon en 1985, John Schlesinger et L'Éveil en 1990 et Penny Marshall en 1991. Ce dernier film lui a permis d'obtenir une nomination à l'Oscar du meilleur scénario adapté la même année.

Au départ, Kennealy a essayé de faire du livre une adaptation en 1983. Pour ce faire, il a écrit un script de 220 pages mais son script était trop focalisée sur les nombreuses relations de Schindler, et Keneally a fait remarquer qu'il n'avait pas suffisamment résumé l'histoire.

Read also

Tony Yoka: 9 choses que vous ne savez peut-être pas sur le boxeur

Spielberg a ensuite engagé Kurt Luedtke, scénariste d’Out of Africa. Celui-ci a abandonné l'écriture du scénario quatre ans plus tard, sous le prétexte que son affectivité pour ce qu'il avait fait n'était pas assez clair.

Plus tard, Scorsese a été attaché au projet et a engagé Zaillian pour écrire le script du film. De retour dans le projet, Spielberg a trouvé le projet de script de 115 pages mené par Zaillian trop court. Il lui a alors demandé de l'étendre à 195 pages.

Spielberg voulait ainsi mettre l'accent sur les Juifs dans l'Histoire. C'est pour cette raison qu'il a décidé de prolonger la séquence de la liquidation du ghetto, dont il "était fermement convaincu que la séquence devait être presque impossible à regarder."

4. Une distribution réaliste

Pour que le film se rapproche autant que possible de la réalité, Spielberg n'a pas choisi les acteurs de façon fortuite. L'acteur irlandais Liam Neeson y a incarné le personnage d'Oskar Schindler au détriment de nombreuses stars du cinéma qui avaient exprimé leur souhait de jouer ce rôle: Warren Beatty, Mel Gibson, Kevin Costner, Bruno Ganz et Stellan Skarsgård. Spielberg a préféré engager Neeson dont le statut d'inconnu n'allait pas effacer le personnage.

Read also

Gérard Holtz: Biographie, filmographie et actualités

Le rôle du tortionnaire Amon Göth a été confié à l'acteur britannique Ralph Fiennes que Spielberg avait vu jouer dans Les Hauts de Hurlevent et en qui il avait trouvé une expression de "sadisme sexuel".

La liste de Schindler: x choses à savoir sur le film de Spielberg
Ralph Fiennes, Ben Kingsley et Steven Spielberg lors de la sortie du DVD "Schindler's List" en collaboration avec la Shoah Visual History Foundation. Photo: @Chris Polk
Source: Getty Images

Fiennes ressemblait tellement à Göth en costumes que Mila Pfefferberg, l'une des survivantes des événements, en a tremblé de peur lorsqu'elle l'a rencontré. Pour incarner son personnage à la perfection, Fiennes a pris treize kilos, rien qu'en buvant de la Guinness.

Les acteurs allemands qui ont joué les soldats SS quant à eux ont trouvé dans le film une façon de s'affranchir des secrets de famille ayant trait à l'Holocauste. Ils ont d'ailleurs remercié Spielberg de leur avoir donné cette opportunité. L'un des producteurs, Branko Lustig, qui apparait aussi sous les traits du maître d'hôtel dans la première scène où l'on voit Oskar Schindler, est lui-même un survivant d'Auschwitz.

Dans les 126 parties parlantes du film, on peut voir les milliers de figurants, trente mille environ, qui ont été engagés durant le tournage par Spielberg, ainsi que les acteurs israéliens et polonais qui ont été enrôlés pour leurs aspects d'Européens de l'Est. Steven Spielberg a également auditionné des enfants des Juifs sauvés par Schindler pour les rôles joués en hébreu, ainsi que des Polonais pour jouer les survivants.

Sur le tournage du film, Ben Kingsley, l'interprète d'Itzhak Stern, comptable de Schindler, avait toujours dans une poche de son manteau une photo d'Anne Frank, une jeune fille morte dans les camps de concentration et dont le journal intime a été publié après la Shoah. Selon lui, cette photo lui procurait la force nécessaire et le ton juste pour interpréter certaines scènes difficiles du film.

Les principaux acteurs du films étaient les suivants:

  • Liam Neeson (VF: Claude Giraud): Oskar Schindler
  • Ben Kingsley (VF: Jean Négroni): Itzhak Stern
  • Ralph Fiennes (VF: Patrick Laplace): Amon Göth
  • Caroline Goodall (VF: Juliette Degenne): Émilie Schindler
  • Jonathan Sagall (VF: Georges Caudron): Poldek Pfefferberg
  • Embeth Davidtz (VF: Brigitte Berges): Helen Hirsch
  • Mark Ivanir (VF: Daniel Lafourcade): Marcel Goldberg
  • Götz Otto: un SS
  • Friedrich von Thun (VF: Jean-Claude Sachot): Rolf Czurda
  • Andrzej Seweryn: Julian Scherner
  • Norbert Weisser (en) (VF: Jean-François Vlérick): Albert Hujar
  • Jochen Nickel (VF: Philippe Peythieu): Wilhelm Kunde
  • Hans-Michael Rehberg (VF: William Sabatier): Rudolf Höss
  • Henryk Bista (VF: Pierre Baton): monsieur Löwenstein
  • Elina Lowensohn: (VF: Marie Vincent): Diana Reiter
  • Ezra Dagan: le rabbi Menasha Levartov
  • Bettina Kupfer: Regina Perlman
  • Beatrice Macola: Ingrid
  • Jerzy Nowak: un investisseur
  • Anna Mucha: Danka Dresner
  • Piotr Polk: Leo Rosner
  • Rami Heuberger: Joseph Bau
  • Ezra Dagan: le rabbin Menasha Lewartow
  • Hans-Jörg Assmanns: Julius Madritsch
  • Daniel Del Ponte: Josef Mengele
  • Oliwia Dąbrowska: la petite fille en rouge
  • Geno Lechner: Majola
La liste de Schindler: x choses à savoir sur le film de Spielberg
Steven Spielberg au lancement du défi vidéo IWitness Video Challenge de la "Liste de Schindler" à la Chandler School le 27 février 2013 à Pasadena, Californie . Photo: @David Livingston
Source: Getty Images

5. Un film salué par la critique

Dès sa sortie, La Liste de Schindler a reçu un accueil majoritairement positif. Sur le site Rotten Tomatoes, il a obtenu un score de 97 % d'avis favorables, sur la base de 98 critiques collectées et une note moyenne de 9,04/10. Le site Metacritic a également indiqué que le film y totalisait une note moyenne pondérée de 94 sur 100, sur la base de 26 critiques recueillies.

En France, le film a reçu une moyenne de 4,2/5 sur le site Allociné. Il a par ailleurs été classé à la huitième position dans le Top 100 de l'American Film Institute. Pour couronner le tout, le film est classé à la sixième place de la liste des Meilleurs films de tous les temps sur le site de référence IMDB, avec une note de 8,9⁄10. Le film n'a cependant pas été du goût de tout le monde.

Louis Skorecki a fait le reproche à Spielberg d'avoir transformé la Shoah en spectacle et d'avoir filmé "les déportés juifs traqués [...] comme il filmait les nageuses attaquées par le requin dans les Dents de la mer ou les enfants pourchassés par les dinosaures dans Jurassic Park" .

Charlotte Lacoste quant à elle a critiqué l'humanisme donné au personnage d'Oskar Schindler dans son ouvrage intitulé Séductions du bourreau.

En fin, Claude Lanzmann, le réalisateur du film Shoah sorti en 1985 a aussi exprimé son opposition au film de Spielberg qui n'a pas révélé selon lui le tableau général de l'Holocauste, se concentrant sur le cas particulier de Schindler.

Source: Legit.ng News