Biographie de Roland Blanche, grand acteur du cinéma français

Biographie de Roland Blanche, grand acteur du cinéma français

Ne vous y méprenez pas. Roland Blanche est bien un homme, un grand acteur qui a contribué au rayonnement du cinéma français de 1965 à 2000. Pendant quatre décennies, il a joué dans un peu plus d'une centaine de films et séries pour le cinéma et la télévision. Il a été arraché à la vie le 13 septembre 1999, quelques mois avant la sortie de son dernier film. Roland Blanche, est-il le fils de Francis Blanche ? Quelle est la filmographie de Roland Blanche ? Qui est l'épouse de Roland Blanche ? De quoi est mort Roland Blanche ? Dans cet article, nous vous proposons le film de la vie de Roland Blanche.

Biographie de Roland Blanche, grand acteur du cinéma français
Roland Blanche au milieu d'un décor de théâtre. Photo :@JACQUES MORELL/Sygma via Getty Images
Source: Getty Images

Roland Blanche a été un célèbre acteur français. Né le 31 décembre 1943 à Choisy-le-Roi dans le Val-de-Marne, il est mort le 13 septembre 1999 à Thiais, une autre ville du Val-de-Marne. Il a laissé à la culture française un vaste héritage de plus d'une centaine de productions.

Lisez aussi

Christian Marquand : biographie, filmographie, photos de l'acteur

Présentation sommaire de Roland Blanche

Nom de naissanceRoland Lucien Blanche
Genrehomme
Date de naissance31 décembre 1943
Lieu de naissanceChoisy-le-Roi, Val-de-Marne, Île-de-France, France
Signe astrologiqueCapricorne
Date de décès13 septembre 1999 à Thiais, Val-de-Marne, Île-de-France, France
Nationalitéfrançaise
État civilmarié et père de 3 enfants
Activitésacteur et homme de théâtre français
Films majeurs Nikita, BernieLe Jaguar, L'Otage de l'Europe

Roland Blanche, est-il un enfant de Francis Jean Blanche ?

Non. Roland Blanche n'est pas le fils de Francis Blanche. Son père était un chaudronnier de la région Île-de-France.

A quel moment Roland Blanche s'est-il lancé dans sa carrière de comédien ?

C'est très tôt qu'il a embrassé les arts de la scène. A dix ans, il a commencé à jouer au théâtre de Choisy-Le-Roi avant d'intégrer le Cours Simon comme Louis Velle, Nathalie Baye, Caroline Cellier et Judith Magre entre autres.

Lisez aussi

Nicolas Le Goff et Ambre de Koh Lanta en couple : ils se sont pacsés !

Pourquoi Roland Blanche a-t-il marqué une pause dans sa carrière de comédien ?

A 19 ans, le comédien a quitté les planches pour devenir sacristain au temple de Boulogne-Billancourt. Il s’y occupait des scouts et jouait de l’harmonium. Il en est reparti 10 ans après, à 29 ans.

Roland Blanche, était-il marié ?

Il était marié et père de trois enfants. Il a réussi à garder le voile sur sa famille dont on ne sait presque rien.

A combien de projets artistique Roland Blanche a-t-il participé ?

Il est apparu dans 83 productions cinématographiques et 19 séries et films pour la télévision. Il a également joué dans 21 pièces de théâtre.

Roland Blanche, a-t-il eu des distinctions ?

En 1990 et 1994, l'acteur a reçu deux nomination, notamment une nomination pour le César du meilleur acteur dans un second rôle pour Trop belle pour toi et une nomination pour le Molière du comédien pour Tedy. En 1994, il a décroché le Molière du comédien dans un second rôle pour La Résistible Ascension d'Arturo Ui de Bertolt Brecht pour son rôle de Roma.

Lisez aussi

Pierre Perret : le décès de sa fille Julie Perret, le drame du chanteur

De quoi Roland Blanche est-il décédé ?

Le comédien Roland Blanche est mort d'un accident vasculaire cérébral dans son sommeil, au cours de la nuit de dimanche à lundi 13 septembre 1999. Son décès est survenu à son domicile de Thiais dans le Val-de-Marne.

Biographie de Roland Blanche

Roland Blanche était le fils d'un chaudronnier employé chez Rhône-Poulenc. C'est ce dernier qui lui a vite donné le gout de la scène en l'inscrivant à des cours de théâtre pour enfants. C'est ainsi qu'il est devenu un acteur régulier des pièces dont la représentation se faisait au théâtre de Choisy-Le-Roi, à l'âge de 10 ans.

Il a ensuite pu intégrer le Cours Simon où il a suivi la grande partie de sa formation, ses professeurs l'ayant dissuadé de se présenter au concours d'entrée au Conservatoire d'Art dramatique de Paris.

Il avait 19 ans quand il a répondu à un appel religieux et s'est engagé à l'encadrement des scouts et au jeu de l'harmonium au temple de Boulogne-Billancourt, où il était devenu sacristain. Cet engagement l'a écarté des scènes pendant une décennie. Ce n'est qu'à 29 ans qu'il est retourné à ses premiers amours.

Lisez aussi

Ludwig Briand: la nouvelle vie de l'acteur d'Un Indien dans la Ville

Au cinéma, Roland Blanche a commencé avec Cent briques et des tuiles de Pierre Grimblat où il a incarné Curly. Il a ensuite enchainé des seconds rôles pas très sympathiques. On l'a ainsi connu comme un acteur au style antipathique et au physique très caractéristiques.

Il a abondamment endossé ce rôle dans certaines productions de Jean-Michel Ribes notamment dans trois films et douze pièces.

En 1994, il a reçu le Molière du comédien dans un second rôle pour son apparition comme Roma dans La Résistible Ascension d'Arturo Ui de Bertolt Brecht.

Filmographie sélective de Roland Blanche

  • 1965 : Cent briques et des tuiles de Pierre Grimblat
  • 1972 : L'Attentat d'Yves Boisset
  • 1973 : R.A.S. d'Yves Boisset
  • 1974 : Vous intéressez-vous à la chose ? de Jacques Baratier
  • 1974 : French Connection 2 de John Frankenheimer
  • 1975 : Mort d'un guide de Jacques Ertaud
  • 1976 : La Question de Laurent Heynemann
  • 1976 : La Première fois de Claude Berri
  • 1976 : Lâche-moi les valseuses d'Alain Nauroy
  • 1977 : Le Juge Fayard dit le shérif de Yves Boisset
  • 1977 : Le passé simple de Michel Drach
  • 1977 : Aurais dû faire gaffe, le choc est terrible de Jean-Henri Meunier
  • 1978 : Mais ou et donc Ornicar de Bertrand van Effenterre
  • 1978 : Le Dernier Amant romantique de Just Jaeckin
  • 1978 : 92 minutes de la journée d'hier de Carsten Brandt
  • 1978 : Ils sont grands, ces petits de Joël Santoni
  • 1978 : Démons de midi de Christian Paureilhe
  • 1979 : Le Mors aux dents de Laurent Heynemann
  • 1979 : I... comme I care de Henri Verneuil
  • 1979 : Le Pull-over rouge de Michel Drach
  • 1979 : Rien ne va plus de Jean-Michel Ribes
  • 1980 : La Femme flic de Yves Boisset
  • 1980 : La Bande du Rex de Jean-Henri Meunier
  • 1981 : Du blues dans la tête d'Hervé Palud
  • 1981 : Le choix des armes de Alain Corneau
  • 1982 : Il faut tuer Birgit Haas de Laurent Heynemann
  • 1982 : Danton de Andrzej Wajda
  • 1982 : En cas de guerre mondiale, je file à l'étranger de Jacques Ardouin
  • 1982 : Tir groupé de Jean-Claude Missiaen
  • 1983 : Équateur de Serge Gainsbourg
  • 1983 : Les Compères de Francis Veber
  • 1984 : Signé Charlotte de Caroline Huppert
  • 1984 : La Triche de Yannick Bellon

Lisez aussi

Francis Perrin: biographie, films, théâtre, vie privée, photos

  • 1982 : La Femme ivoire de Dominique Cheminal
  • 1985 : Visage de chien de Jacek Gasiorowski
  • 1985 : Ca n'arrive qu'à moi de Francis Perrin
  • 1985 : Le Pactole de Jean-Pierre Mocky
  • 1985 : Le Quatrième Pouvoir de Serge Leroy
  • 1985 : Diesel de Robert Kramer
  • 1985 : La Galette du roi de Jean-Michel Ribes
  • 1986 : Paulette, la pauvre petite milliardaire de Claude Confortès
  • 1986 : Twist again à Moscou de Jean-Marie Poiré
  • 1986 : Les Fugitifs de Francis Veber
  • 1986 : Yiddish Connection de Paul Boujenah
  • 1986 : Le Miraculé de Jean-Pierre Mocky
  • 1987 : Saxo d'Ariel Zeitoun
  • 1987 : La Comédie du travail de Luc Moullet
  • 1987 : Les Saisons du plaisir de Jean-Pierre Mocky
  • 1988 : La Soule de Michel Sibra
  • 1988 : L'Otage de l'Europe "Jeniec Europy" de Jerzy Kawalerowicz
  • 1988 : Une nuit à l'Assemblée nationale de Jean-Pierre Mocky
  • 1989 : Trop belle pour toi de Bertrand Blier
  • 1990 : Nikita de Luc Besson
  • 1990 : Le Cri des hommes de Okacha Touita
  • 1991 : Cherokee de Pascal Ortega
  • 1991 : Une époque formidable de Gérard Jugnot
  • 1991 : Loulou Graffiti de Christian Lejalé
  • 1991 : La méthode Barnol - court métrage - de Jean-Pierre Mocky
  • 1992 : Justinien Trouvé ou le Bâtard de Dieu de Christian Fechner
  • 1992 : Bonsoir de Jean-Pierre Mocky
  • 1992 : Hélas pour moi de Jean-Luc Godard
  • 1993 : Elles ne pensent qu'à ça... de Charlotte Dubreuil
  • 1993 : Chacun pour toi de Jean-Michel Ribes
  • 1995 : Les Caprices d'un fleuve de Bernard Giraudeau
  • 1996 : Beaumarchais, l'insolent de Édouard Molinaro
  • 1996 : Hercule et Sherlock de Jeannot Szwarc
  • 1996 : Bernie d'Albert Dupontel
  • 1996 : Le Jaguar de Francis Veber
  • 1997 : Robin des mers de Jean-Pierre Mocky
  • 2000 : Salsa de Joyce Sherman Buñuel

Lisez aussi

Catherine Jacob: biographie, vie privée, films et photos

Mort dans son sommeil

Roland Blanche a été surpris dans son sommeil par la grande faucheuse la nuit du dimanche au lundi 13 septembre 1999. Il avait cinquante-six ans. L'annonce de son départ a été faite par le metteur en scène Jean-Michel Ribes, l'un de ses amis les plus proches.

Roland Blanche avait subi une opération à cœur ouvert quelques années plus tôt. Il a été enterré au cimetière communal de Thiais. L'acteur était père de trois enfants. Le film Salsa a été tourné en son hommage.

Il était sur le point de remonter sur scène pour reprendre le monologue de Tedy, un texte de Jean-Louis Bourdon qu'il avait joué au printemps au théâtre de Poche Montparnasse, sous la supervision de Jean-Michel Ribes.

Dans cette pièce, Roland Blanche finissait sur la chaise électrique, avec une jupette recouverte de coquelicots.

Source: Legit.ng