Biographie de Marion Gagnot : actualités, Amir, vie privée, photos

Biographie de Marion Gagnot : actualités, Amir, vie privée, photos

L'histoire de Marion Gagnot est celle de nombreux jeunes qui se sont retrouvés parmi les meilleurs dans un domaine dont ils n'avaient jamais rêvé, ou qu'ils avaient adopté comme deuxième option. Alors que la jeune femme originaire d'Angers se destinait à une carrière dans le journalisme, de destin lui a imposé une toute autre voie. L'animatrice remercie sans doute le ciel d'avoir fait d'elle l'une des plus écoutées en France.

Biographie de Marion Gagnot : actualités, Amir, vie privée, photos
Biographie de Marion Gagnot à Juigné-Sur-Loire. Photo : @Colette
Source: Instagram

Marion Gagnot est une jeune animatrice française de radio. A 34 ans, l'originaire d’Angers a fait ses classes dans l'émission intitulée C’Cauet sur NRJ. Elle l'a co-animée aux côtés de Cauet, tous les soirs sur la radio NRJ jusqu'en juin 2015. Elle y est arrivée après son passage à TV 10 Angers, et au magazine belge l'Evènement. Depuis, elle est devenue une animatrice incontournable.

Présentation sommaire de Marion Gagnot

  • Nom de naissance : Marion Gagnot
  • Genre : femme
  • Date de naissance : 23 juin 1987
  • Âge : 34 ans
  • Signe du zodiaque : Cancer
  • Lieu de naissance : Angers, Maine-et-Loire, Pays de la Loire.
  • Résidence actuelle : Paris
  • Nationalité : française
  • Ethnicité : caucasienne
  • Sexualité : hétérosexuelle
  • Couleur des cheveux : brun-châtain
  • Couleur des yeux : maronne
  • Mère : Colette Léon
  • Père : Alain Gagnot
  • Frère : Fabien Gagnot
  • Ecoles : European Communication School, École des nouveaux métiers de la communication
  • Métier : animatrice radio et télé, productrice
  • Facebook : Marion Gagnot
  • Instagram : mariongagnot
  • LinkedIn : Marion Gagnot

Lisez aussi

Leonarda Cianciulli : la tueuse en série qui cuisinait ses victimes

Biographie de Marion Gagnot

Marion Gagnot est née le 23 juin 1987 à Angers, une commune de l'Ouest de la France située au bord de la Maine. Elle y a grandi avant de s'installer à Bordeaux où elle a fait ses études de communication.

La jeune Marion qui caressait le rêve de faire carrière dans le journalisme avait alors choisi la communication comme seconde option après l'obtention de son baccalauréat. N'ayant pas été admise à Sciences-Po, la jeune fille a tour à tour étudié à l'École des nouveaux métiers de la communication à Bordeaux et puis, à l'European Communication School de Bruxelles.

L'École des nouveaux métiers de la communication qui a vu passer en son sein des grosses têtes de l'univers médiatique français comme Gilles Leclerc, Philippe Manoeuvre, Jeanne Siaud-Facchin, Alexandra de Taddeo et Laurence Ferrari peut aussi se targuer d'avoir contribué à forger l'art oratoire de l'une des animatrices les plus en vue en France.

Lisez aussi

Thierry Fréret : le jour où il a quitté cnews après 11 superbes années

La communication qui était " la roue de secours " de Marion Gagnot lui a finalement collé à la peau. L'animatrice ne rêve plus d'une vie loin des studios de radio et de télévision. Elle a raconté ses débuts à Delouison.

Au lycée je voulais faire Sciences-Po. J’ai donc tenté tous les concours possibles et imaginables sans prépa. Mais je me suis dit, au cas où je ne serais pas prise, que je devais tenter des écoles de communication. Mais c’était une roue de secours à la base ! Résultats ? Je n’ai eu aucun Sciences-Po. Zéro ! Rien du tout ! Que des listes d’attente, échec total ! Mais j’avais eu le concours de l’école de com. J’étais contente mais ce n’était pas mon objectif premier car je voulais m’orienter vers le journalisme. Alors j’ai fait cette école de communication à Bordeaux et c’est là que tout s’est déclenché. J’ai décroché mon premier stage dans une télévision locale à Angers. Mais je ne me suis jamais dit que je voulais être animatrice radio à tout prix ! J’adorais ça, mais je n’imaginais pas que c’était possible.

Lisez aussi

Bernard Montiel est-il en couple ? Découvrez les femmes de sa vie

De la télévision à la télé à la radio

C'est alors qu'elle terminait ses études au campus bordelais de l'École des nouveaux métiers de la communication à Bordeaux que Marion Gagnot a fait ses premier pas dans l'univers des médias. Dans le cadre de son stage, Marion a fait le choix de rentrer dans sa ville natale. Sur TV 10 Angers, elle a assuré la présentation de l'émission culturelle T'entends c'que je vois, un hebdo sur la culture angevine, entre mai et septembre 2006.

Cette expérience a été sa première d'une série de passages en télévision. L'année d'après, Marion Gagnot a choisi de faire sa deuxième année d'études en communication à Bruxelles. C'est ainsi qu'elle a rédigé des articles pendant six mois pour le compte du magazine bruxellois l'Evénement.

De janvier à juin 2007, elle a rempli les pages du supplément Santé du magazine. C'est là qu'elle a fait la connaissance de quelqu'un qui l'a mise en contact avec un cadre de NRJ. Un an plus tard, Marion a commencé à la radio comme standardiste pour le 6/9 avec Kash, à NRJ. De septembre 2008 à juin 2009, elle s'est ainsi occupée de la sélection des auditeurs de la matinale.

Lisez aussi

Camélia Jordana est-elle en couple ? Le point sur les rumeurs

En septembre 2009, Marion est passée assistante de production dans le 6/9 de Nikos Aliagas, toujours à NRJ. Elle y travaillait alors cumulativement avec ses charges de standardiste. Elle était chargée de la programmation des invités et des auditeurs de l'animateur Nikos.

C'est à partir de septembre 2010 que Marion Gagnot est passée devant le micro. Elle a commencé à seconder Cauet à l'animation de l'émission C'Cauet pour laquelle elle était également assistante de production. Toutes les nuits, entre 19h et 22h, elle faisait ainsi entendre sa voix sur les antennes de NRJ, dans le cadre de ce show libre antenne. Cette expérience a duré jusqu'en juin 2015.

Dans une interview accordée à Valentin Pensivy pour son magazine ActuMonde.fr en décembre 2015, la jeune animatrice a fait savoir qu'elle a quitté NJR par ambition.

J’ai quitté NRJ tout simplement parce que deux opportunités se sont présentées à moi : une en télé et une en radio. Je m’entends très bien avec Cauet et l’équipe et le choix n’a pas été évident, mais quand on te propose d’avoir ta propre émission c’est difficile de dire non. C’était un rêve de gamine. Et il faut bien tenter des choses dans la vie…

Lisez aussi

Tout sur Isabelle Martinet, la journaliste vedette de Télématin

De NRJ à FUN Radio

Avant de passer d'une radio à une autre, Marion Gagnot est retournée à son premier amour, la télévision. En 2015, du mois d'août au mois de novembre, elle a été chroniqueuse TV dans l'émission Daily Mag de NRJ12, diffusée du lundi au vendredi à partir de 17h20.

Si Marion secondait Cauet dans son émission à NRJ, elle a occupé la chaise de l'animatrice principale dans Marion et Anne-So, Le NightShow de Fun Radio. Elle a tenu les rênes de cette émission jusqu'en juillet 2019.

Après Marion et Anne-So, l'animatrice a pris les commandes de Marion et les garçons, un autre show libre-antenne de FUN Radio. Cette autre aventure s'est achevée en juillet 2020.

Le 10 juin 2020, c'est à l'antenne que l'animatrice a annoncé que l'émission s'achèverait à la fin de la saisons. " Le groupe dans lequel on évolue a subi la crise que tout le monde connaît. Dans les médias, nous n’avons pas été épargnés", a-t-elle déclaré. " Il a fallu faire des choix ", a-t-elle appris aux auditeurs.

Lisez aussi

Marilyn Monroe, destin d'exception et mort tragique : sa biographie

Après FUN Radio, Marion a fait un nouveau passage à la télévision. On l'a vue sur le plateau du JT du soir et du debrief télé dans Le Zap de l’Access de Non Stop People. Pendant dix mois, elle a tenu la chronique culturelle de ce programme.

Source: Legit.ng