Michel Galabru et Claude Etevenon: Il est mort juste après sa femme

Michel Galabru et Claude Etevenon: Il est mort juste après sa femme

Mariés au début des années 1990, Michel Galabru et Claude Etevenon représentent en France un couple emblématique dans le milieu du 7e art. Michel Galabru est un comédien connu principalement pour son rôle majeur de l’adjudant Gerber dans Les gendarmes à Saint-Tropez. Quant à son épouse Claude Etevenon, elle a été juge d’instruction à Nanterre et Sens avant son décès. La triste date du 4 janvier 2016 est celle de la disparition de l’acteur français, quelque temps après le décès de son épouse Claude.

L'acteur français Michel Galabru
L'acteur français Michel Galabru (Photo d'Eric Fougere/Sygma) Source: Getty Images
Source: Getty Images

Résumé du profil

  • Nom complet: Michel Louis Edmond Galabru
  • Genre : masculin
  • Date de naissance : 27 octobre 1922
  • Âge : 93 ans
  • Signe du zodiaque :Scorpion
  • Lieu de naissance : Safi (Protectorat français au Maroc)
  • Décès : 4 janvier 2016
  • Nationalité : française
  • Taille en centimètres : 171
  • Couleur des cheveux : marron
  • Couleur des yeux : marron
  • Mère : Yvonne Payré
  • Père : Paul Galabru
  • Frères et sœurs : 2
  • Épouse : Claude Etevenon
  • Enfants : 3
  • Profession : acteur

Lisez aussi

Camélia Jordana est-elle en couple ? Le point sur les rumeurs

La biographie de l’interprète de l’adjudant Gerber

Film français "Subway, les acteurs Michel Galabru et Jean Bouise
Les acteurs français Michel Galabru et Jean Bouise sur le tournage du film "Subway", de Luc Besson. (Photo de Patrick CAMBOULIVE/Sygma) Source: Getty Images
Source: Getty Images

L’adjudant Gerber est un personnage dans la série-films française Les gendarmes de Saint-Tropez de Jean Girault. Elle sort en 1964 et Michel Galabru encore jeune à cette époque, joue le rôle de l’adjudant Gerber auprès d’autres acteurs français comme Louis de Funès. Son interprétation a été si impressionnante que le public ne l’interpellait que par le nom du personnage qu’il a joué, Adjudant Gerber.

Cependant, pour en revenir à la biographie de l’acteur lui-même, Michel Galabru est né le 27 octobre 1922 à Safi, le Protectorat français au Maroc. Son père, ingénieur puis professeur à l’École nationale des ponts et chaussées, est Paul Galabru. Ce dernier a été marié à Yvonne Payré, la mère de l’acteur.

Le comédien passe une partie de son enfance à Safi, précisément 7 années durant lesquelles son père intervient pour la construction du port de Safi. Michel Galabru passe après quelques années dans l’Hérault avec sa famille au Bousquet-d’Orb puis dans la commune française de Havre.

Lisez aussi

Babass : l'humoriste entre spectacle, YouTube et prison

Au côté de Michel Galabru se trouvent également ses deux frères dont le plus âgé, Jean Galabru, est décédé à l’âge de 18 ans de la tuberculose. Le second est Marc Galabru, décédé en 2014 et il a été médecin de formation.

Les passions de Michel Galabru

En ce qui concerne les passions du célèbre comédien, Michel Galabru a envisagé au départ de faire carrière dans le domaine du sport et devenir joueur professionnel de football. Toutefois, il est loin d’être un élève exemplaire et il ne s’en cache pas dans son livre qu’il a écrit en 2001, dénommé Galabru raconte Sacha Guitry. Il trouve que le dramaturge et lui se ressemblent sur assez de points notamment leur qualité à être de piètre élève à l’école. C’est finalement vers la comédie que se tourne l’acteur français où il s’épanouit pleinement et en fait sa profession.

Michel Galabru : ses études et le Service du travail obligatoire (STO)

Lisez aussi

Nathalie Thu Huong-Lagier, qui est la femme de Jean-Jacques Goldman ?

Le comédien français fait ses études au collège Saint François-Regis. Bien qu’il affirme avoir été renvoyé de plusieurs établissements scolaires, il fréquente d’abord le Lycée Saint Joseph de la Pierre Rouge de Montpellier. Ensuite, il continue sa scolarité au Lycée Jésuite de Paris Saint-Louis-de-Gonzague dans le 16e. Enfin, il a le baccalauréat et passe une année à étudier le droit avant d’être requis par le Service du Travail Obligatoire (le STO).

Michel Galabru est âgé de 20 ans quand il commence le STO dans la classe 42 vers l’année 1942. Il commence comme ouvrier en Autriche, à Klagenfurt, dans un camp de travail puis se rend en Yougoslavie où il travaille comme forgeron.

Lire aussi: Mike Marshall : L'histoire du fils unique si tant aimé de Michèle Morgan

Les aventures au cinéma et au théâtre de Michel Galabru

Louis de Funès et Michel Galabru sur le tournage du film 'L'Avare' de Jean Girault en 1979
Louis de Funès et Michel Galabru sur le tournage du film "L'Avare'"dans les Studios de Billancourt en 1979, France. (Photo Patrice PICOT/Gamma-Rapho) Source: Getty Images
Source: Getty Images

Ce n’est qu’après la guerre que Michel Galabru revient en France pour préparer l’intégration au Conservatoire national d’art dramatique à Paris. Le jeune acteur alors fait partie de la promotion de 1950, réalise trois années d’études, obtient un premier prix du Conservatoire et débute à la Comédie-Française. La date du 1er septembre 1950 devient ainsi une date importante pour l’acteur qui se redécouvre dans les rôles qu’il interprète.

Lisez aussi

Jessica Goicoechea et Arón Piper pourraient-ils être en couple ?

Michel Galabru reste pensionnaire de la Comédie-Française durant 7 années, interprète les auteurs du répertoire français comme Molière et devient l’ami proche d’autres acteurs. Il quitte la Comédie-Française en 1957 pour de nouvelles aventures dans le cinéma et le théâtre.

En 1951, Michel Galabru débute alors au cinéma avec le film Ma femme, ma vache et moi dont l’auteur est Jean-Devaivre. Sa carrière dans ce milieu a duré de 1960 à 2014 et il tourne dans plus de 250 films, courts-métrages et téléfilms. L’acteur reçoit également de nombreuses récompenses et intervient aussi pour le doublage de voix sur certaines animations. Sans oublier ses multiples rôles, distinctions au théâtre entre 1984 et 2015 et son théâtre Montmartre-Galabru, qu’il construit en l’honneur de sa fille.

La grande icône Michel Galabru a l’âge de 93 ans au moment de son décès, quelque temps après celui de son épouse Claude Etevenon. Le couple laisse derrière lui leur fille Emmanuelle Galabru et leurs plus proches parents.

Lisez aussi

Que devient Michel Le Royer, acteur du Chevalier de Maison Rouge ?

Michel Galabru et Claude Etevenon : l’histoire d’amour de près de 40 ans

11e jour RAMATUELLE, FRANCE - 11 AOÛT
Les comédiens saluent les applaudissements du public à la finale de la pièce de théâtre "Jofroi" lors du 31e Festival de Ramatuelle en France. (Photo de Bertrand Rindoff Petroff) Source: Getty Images
Source: Getty Images

Le couple Galabru se rencontre sur le plateau de tournage de La honte de la famille en 1969. Michel Galabru tombe amoureux de Claude, il en fait sa seconde épouse et Emmanuelle Galabru est le fruit de cette union, au départ clandestine, qui a duré près de 40 années.

L’épouse de Michel Galabru Claude a été avocate au barreau de Paris avant d’être juge d’instruction et elle a reçu la Légion d’honneur. À l’époque où elle fréquente l’acteur, ce dernier était marié avec deux enfants. Les deux fils de Michel Galabru sont Philippe et Jean Galabru avec lesquels il collabore pour la réalisation du tremplin pour les jeunes auteurs et comédiens en 1985. Ainsi, avec Emmanuelle, ils forment le trio d’enfants de Michel Galabru.

Michel et Claude Galabru vivent une longue et ouverte relation amoureuse jusqu’à leurs derniers jours. Son épouse décède en premier des suites de la maladie de Parkinson à la date du 13 aout 2015. Une nouvelle qui attriste énormément l’acteur qui est resté très amoureux de sa compagne.

Lisez aussi

Patrick Fiori et sa vie privée : pourquoi préserve-t-il ses proches des médias ?

Sur les photos, Michel Galabru est aperçu faible et plongé dans une forme de dépression face au soudain départ de son épouse, qui a succombé à sa maladie. Michel Galabru est mort à son tour dans son sommeil, exactement 6 mois après sa compagne. D’après son entourage proche, la date de son décès était la date d’anniversaire de Claude Etevenon comme s’il lui offrait le cadeau de la rejoindre ce jour spécial.

L’icône française du 7e art est inhumée dans la ville de Paris dans l’intimité familiale après une cérémonie au Cimetière Montmartre.

Lire aussi: Qui est Jacqueline Maillan? Sa vie, ses œuvres et sa mort

Michel Galabru, sa filmographie à travers ses récompenses

L'acteur Michel Galabru et d'autres acteurs jouent dans la pièce de théâtre "Jofroi"
Michel Galabru et d'autres acteurs jouent dans la pièce de théâtre "Jofroi" lors du 31e Festival de Ramatuelle en France. (Photo par Bertrand Rindoff Petroff) Source: Getty Images
Source: Getty Images

La filmographie de l’acteur français est imposante et retrace ses participations à plus de 250 films. Toutefois, un autre exemple de film dans lequel sa performance a été grandement saluée est Le juge et l’assassin, écrit par Pierre Bost, Jean Aurenche et Bertrand Tavernier. Michel Galabru dans Le juge et l’assassin joue donc le rôle de Joseph Bouvier qui, pour ses excès de violence, est révoqué de l’armée. Il reçoit d’ailleurs un César du meilleur acteur en 1977 pour cette interprétation.

Lisez aussi

Qui sont les enfants de Xavier Bertrand : Ambre, Malo et Caroline ?

Aussi, Michel Galabru reçoit d’excellentes critiques pour une grande majorité de ses interprétations, mais aussi les distinctions suivantes:

  • Le Chevalier de la Légion d’honneur en 2000;
  • Le Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2003;
  • La médaille de grand vermeil de la Ville de Paris pour toute sa carrière en 2011;
  • Le titre de Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres en 2011;
  • Le Grand officier de l’ordre national du Mérite en 2013;
  • La médaille de la ville de Chablis en 2013.

Enfin, il reçoit d’autres prix, des nominations aux Césars, le titre d’adjudant d’honneur de la gendarmerie nationale ou encore de Brigadier pour toute sa carrière.

Source: Legit.ng