Princesse Margaret: 3 faits étonnants sur la sœur d’Elisabeth II

Princesse Margaret: 3 faits étonnants sur la sœur d’Elisabeth II

Sœur cadette de la reine Élisabeth II, la princesse Margaret, a été l'un des personnages les plus atypiques de la famille royale britannique. Elle a très vite été surnommée la "princesse rebelle" pour s’être affranchie du code de conduite très rigide du palais de Buckingham. Entre frasques amoureuses, déconvenues de ses soirées mondaines et excès en tout genre, Margaret Rose a mené une vie explosive. Nous vous proposons trois faits étonnants sur la sœur d'Elisabeth II à travers cette biographie de la princesse Margaret.

Princesse Margaret: x faits étonnants sur la sœur d’Elisabeth II
La princesse Margaret d'Angleterre au moment de son 50e anniversaire en 1980. Photo: @Bettmann
Source: Getty Images

Née le 21 août 1930 à Glamis en Écosse, Margaret du Royaume-Uni a fait parler d'elle autant que sa sœur ainée Elisabeth II. Seulement, si elle a fait de grands titres dans les tabloïdes les plus répandus du monde, ce n'était pas toujours pour ses actes de charité, mais davantage pour les scandales dans lesquels elle s'est souvent trouvée impliquée. Sa naissance marquait déjà sa singularité. Margaret Rose a été le premier membre de la famille royale britannique à voir le jour en Écosse depuis trois cents ans. Après 71 années d'une vie sulfureuse, la Princesse Margaret est morte le 9 février 2002 à Londres.

Read also

Margaret Thatcher: biographie de la Dame de fer britannique

Présentation sommaire de la Princesse Margaret

  • Nom de naissance: Margaret Rose
  • Titulature: Princesse du Royaume-Uni, Comtesse de Snowdon, Vicomtesse Linley
  • Genre: femme
  • Dynastie: Maison Windsor
  • Date de naissance: 21 août 1930
  • Âge à sa mort: 71 ans
  • Signe du zodiaque: Lion
  • Lieu de naissance: Glamis, Angus, Ecosse
  • Résidence à sa mort: Westminster, Londres
  • Nationalité: britannique
  • Ethnicité: blanche
  • Religion: Église anglicane
  • Sexualité: hétérosexuelle
  • Taille en pieds: 5'1"
  • Taille en centimètres: 155 cm
  • Poids en livres: 128
  • Poids en kilogrammes: 58 kg
  • Mesures du corps en pouces: 33-25-34
  • Mesures corporelles en centimètres: 86-64-89
  • Taille de la robe: B
  • Couleur des cheveux: Brun
  • Couleur des yeux: Bleus
  • Mère: Elizabeth Bowes-Lyon ( "the Queen Mother")
  • Père: Albert, duc d'York (George VI)
  • Sœur: Élisabeth II
  • État matrimonial à sa mort: divorcée
  • Ancien mari: Antony Armstrong-Jones
  • Enfants: David Armstrong-Jones (3 novembre 1961), Sarah Armstrong-Jones (1er mai 1964)
  • École: Ecole à la maison
  • Métier: Princesse et philanthrope
  • Fortune: estimée à 14 millions d'euros à sa mort

Read also

Pauley Perrette: biographie, NCIS, photos et retraite de l'actrice

Princesse Margaret: x faits étonnants sur la sœur d’Elisabeth II
La princesse Elizabeth et sa sœur la princesse Margaret au Royal Lodge, Windsor, Royaume-Uni, le 8 juillet 1946. Photo: @Lisa Sheridan
Source: Getty Images

Naissance et enfance de la Princesse Margaret

La princesse Margaret est née au château de Glamis, où a vécu son grand-père maternel, Claude Bowes-Lyon, 14e comte de Strathmore et Kinghorne. Elle a été la seconde fille d'Albert, duc d'York, devenu roi George VI. Sa mère était Elizabeth Bowes-Lyon affectueusement appelée la reine mère, "the Queen Mother" en anglais.

Avec son unique sœur Elisabeth Alexandra Mary, Margaret a été éduquée à domicile sous la supervision de leur mère et de leur gouvernante, Marion Crawford, surnommée "Crawfie". Les deux sœurs ont reçu des enseignements articulés autour de l'histoire, l'élocution, la littérature et la musique.

En 1950, Crawford a publié un livre intitulé The Little Princesses (Les Petites Princesses). L'auteure de cette biographie racontent l'enfance d'Elisabeth et Margaret. On y apprend qu'elles ont été élevées dans la simplicité et l'amour d'une famille soudée. Ainsi, les deux sœurs ont créé des liens très forts pendant l'enfance.

Read also

Caroline Nielsen: mannequin, styliste, ex de Bruel et Arthur

La princesse Margaret a reçu son sacrément de baptême dans la chapelle privée du palais de Buckingham avec comme parrain son oncle, le prince de Galles, devenu Édouard VIII. Pour cet événement, elle a également été accompagnée par sa marraine, la princesse Ingrid de Suède, devenue reine de Danemark.

En 1936, l'oncle de Margaret, Édouard VIII, a renoncé au trône et le père de la jeune princesse est devenu roi. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la famille entière est restée au château de Windsor nonobstant les nombreux bombardements subits par Londres et sa banlieue.

En 1952, après le décès de leur père, la sœur aînée de Margaret a hérité la couronne royale et est devenue la reine Élisabeth II. Pour essayer d'équilibrer la situation des deux sœurs dont l'une était ainsi mieux lotie que l'autre, Margaret aurait été "terriblement gâtée" par son père comme l'a confié un proche de la famille au Telegraph. Au sujet de ses filles, le défunt roi n'arrêtait pas de dire "Lilibet est ma fierté, Margaret ma joie".

Read also

Vincent Cerutti: biographie, la radio, son couple avec Hapsatou Sy

Marion Crawford, qui a travaillé pendant 17 ans au service de la famille sous sa blouse de servante a indiqué dans son livre qu'Elisabeth et Margaret étaient "deux petites filles tout à fait normales et saines".

L'auteure a également révélé qu'aucune d'entre elles "n'hésitait à s'en prendre à son adversaire si elle était réveillée", et que "Lilibet était rapide avec son crochet du gauche" tandis que "Margaret était plutôt une combattante au corps à corps, connue pour mordre à l'occasion".

Malgré l'amour qu'Elisabeth et Margaret se portaient mutuellement, leur relation a bien souvent été marquée par des conflits que la cour royale s'est toujours attachée à couvrir. Il en a été ainsi jusqu'au décès de Margaret en 2002.

Si la Reine Elisabeth II a pris ses responsabilités très au sérieux à partir de son intronisation le 2 juin 1953, Margaret quant à elle s'est dès lors illustrée par des écarts de comportement qui n'ont pas tardé à faire la une des journaux d'alors.

Read also

Gabriel Attal: ce que vous ne savez pas encore sur le politicien

Princesse Margaret: 3 faits étonnants sur la sœur d’Elisabeth II
Le roi George VI et la reine Elizabeth avec leurs filles, les princesses Elisabeth (au centre à gauche) et Margaret Rose dans le jardin du Royal Lodge, Windsor. Photo: @Lisa Sheridan
Source: Getty Images

1. Sa rivalité avec la reine Elisabeth II

A la faveur du couronnement de la reine Elisabeth II en 1953, sa sœur, la jeune princesse Margaret est devenue l'un de ses 49 millions de sujets. Margaret et sa mère ont quitté le palais de Buckingham pour le laisser au nouveau couple royal. Mère et fille se sont alors installées à Clarence House.

La même année, le Regency Act qui régit la succession à la cour royale a instauré une nouvelle clause qui stipulait qu'en cas de décès de la souveraine, la régence reviendrait à son époux, le duc d'Édimbourg, et non à Margaret comme la loi le prévoyait jusqu'alors.

Il semblait alors normal que Margaret appelât sa sœur par son petit nom "Lilibet" en privé alors qu'elle lui accordait tous ses égards de reine en public comme l'a fait savoir VanityFair. Cela était déjà révélateur de la rivalité que nourrissait la plus jeune des deux sœurs.

Read also

Biographie de Jalil Lespert: origine, âge, films, compagnes

Le journaliste Craig Brown a également rapporté dans son livre intitulé Ma'Ame Darling: 99 aperçus de la princesse Margaret que la princesse était hantée par la peur de décevoir sa sœur, et d’être désapprouvée par cette dernière.

Ce conflit sourd s'est renforcé quand, au printemps 1953, Margaret s'est entichée de Peter Townsend, roturier et écuyer du défunt roi George VI. La Reine Elisabeth II s'était opposée au projet de mariage des deux tourtereaux sous prétexte que Peter Townsend était divorcé et père de famille.

Margaret avait alors à choisir entre son titre royal et les avantages dus à ce titre, et son prince charmant. C'est dans un communiqué rendu public le le 31 octobre 1955 que la princesse Margaret a annoncé officiellement son renoncement à ce mariage.

J'aimerais que l'on sache que j'ai décidé de ne pas épouser le capitaine de groupe Peter Townsend. J'étais consciente que, sous réserve que je renonce à mes droits successoraux, il aurait pu m'être possible de contracter un mariage civil. Mais, consciente de l'enseignement de l'Église selon lequel le mariage chrétien est indissoluble, et consciente de mon devoir envers le Commonwealth, j'ai décidé de faire passer ces considérations avant toute autre.

Read also

Biographie d'Aya Nakamura – taille, fortune, sa fille Aïcha

À l'époque, un faisceau de faits a renforcé la position de la reine Elisabeth relativement à ce mariage. D'abord, la couronne est restée fortement marquée par l'abdication d’Edward VIII qui avait fait le choix de vivre son amour avec Wallis Simpson, une Américaine divorcée, plutôt que de se conformer à son devoir de naissance.

Aussi, la loi sur les mariages royaux de 1772 stipulait que ceux-ci devaient tous recevoir l'approbation du monarque régnant qui était alors la reine Elisabeth.

Enfin, L'Église d'Angleterre étant opposée au divorce, le premier ministre Winston Churchill s'est lui-même fortement opposé à cette union.

Cette opposition est restée en travers de la gorge de la princesse Margaret tant elle était amoureuse de l'ancien pilote de seize ans plus âgé qu'elle.

Si la famille royale lui avait choisi un parti quelques temps plus tôt, elle l'avait trouvé un peu ennuyeux. Le Lord Dalkeith, duc de Buccleuch et de Queensberry aurait donc été le premier amour de la jeune princesse si elle l'avait trouvé à son goût.

Read also

Biographie du prince Andrew: un regard attentif sur sa vie privée

Au lieu de ça, elle n'avait d'yeux que pour le capitaine Peter Townsend. Elle le connaissait depuis ses 14 ans, âge auquel elle avait remarqué que l'homme était sportif et souriant. "Dommage qu'il soit marié", aurait-elle alors murmuré.

Quand elle avait 17 ans, l'écuyer avait accompagné Margaret à Belfast et demandé à être logé au château d'Hilllsborough dans une chambre voisine de celle de la princesse. A l'époque, personne n'avait interprété cette requête comme le début d'une liaison.

Le 2 juin 1953, pendant la cérémonie de couronnement d'Elisabeth, l'adolescente n'a pas hésité à épousseter l'uniforme du capitaine Townsend devant les invités et les journalistes présents.

Princesse Margaret: 3 faits étonnants sur la sœur d’Elisabeth II
Le pianiste et compositeur de jazz américain Count Basie allume une cigarette dans son étui pour la princesse Margaret, en Angleterre, le 5 décembre 1968. Photo: @David Redfern
Source: Getty Images

2. L'addiction à l'alcool et au tabac

La mort du roi George VI en février 1942 a plongé le jeune Margaret alors âgée de 17 ans dans un profond chagrin. Pour apaiser sa peine elle a commencé à se bourrer de somnifères et de sédatifs. Elle n'a malheureusement arrêté d'en consommer qu'à sa mort.

Read also

La biographie de Samantha Fox: âge, taille, partenaire, où est elle présentement?

Peu de temps après son divorce en 1978, Margaret buvait déjà comme un polonais. La sœur de la reine a sombré dans l’alcoolisme et le tabagisme. Elle vidait plusieurs bouteilles de gin et fumait jusqu'à 60 cigarettes chaque jour, selon la presse anglaise.

Cette addiction lui a causé de nombreux problèmes de santé. En 1985, elle a subi l'ablation d'une partie de son poumon gauche. Cela ne l'a cependant aucunement éloigné de la cigarette. Helena Bonham Carter qui a incarné son personnage dans la dernière saison de la série Crown a affirmé qu'elle "était totalement accro".

En 1998, la princesse rebelle a été frappée par un premier accident vasculaire cérébral dont elle s'est remise en gardant des séquelles. Plus tard, Margaret s'est retirée de la vie publique et a passé une grande partie de son temps sur l’île Moustique. Elle y a mené une vie d'excès qui la progressivement fragilisée. Pendant ses dernière années de vie, ses sorties publiques sont devenues rares. Lors de ces rares apparitions officielles, on l'a vue soit appuyée sur une canne, soit vissée dans un fauteuil roulant.

Read also

Kim Glow biographie: âge, origine, partenaire, vie avant et après sa chirurgie

En octobre 2001, la princesse Margaret a été admise à l'hôpital King Edward VII, à Londres, comme l'a rapporté à l'époque l'Evening Standard. Elle avait déjà dû se battre à l'époque contre trois attaques d'apoplexie qui avaient affecté la partie gauche de son corps ainsi que sa vision.

La santé physique de la Princesse s'est dégradée tout comme son état mental. Un an plus tôt, ABC news a levé le voile sur la dépression sévère dont souffrait la sœur de la reine britannique. Elle avait "vraiment perdu le goût de vivre". Elle était devenue dépressive et hémiplégique. Pour essayer de lui redonner goût à la vie, la reine Elisabeth II n'a ménagé aucun effort. En 2001, elle lui a proposé de l'emmener à Balmoral pour ses congés estivaux. Ces efforts n'ont pas réussi à mettre la princesse Margaret à l'abri du dernier AVC qui l'a emportée au début de l'année 2002.

Read also

Biographie de Shannen Doherty: âge, enfants, santé, où est-elle aujourd'hui?

Princesse Margaret: 3 faits étonnants sur la sœur d’Elisabeth II
La princesse Margaret, comtesse de Snowdon et Antony Armstrong-Jones, comte de Snowdon assistent à une réception à la Great Britain Fair le 22 septembre 1969 à Tokyo, Japon. Photo: @Asahi Shimbun
Source: Getty Images

3. Un mariage raté

Après l'épisode malheureux avec Peter Townsend, la princesse Margaret a fait la connaissance de Billy Wallace, surnommé Lucky Billy, un riche héritier champion de polo et habitué aux nuits blanches. Lors d'un voyage en amoureux aux Bahamas, elle n'a pas supporté son caractère, trop fort pour elle, et l'a congédié.

En octobre 1958, elle a rencontré le photographe de mode Antony Armstrong-Jones qu'elle avait comme voisin lors d'un dîner dans le quartier de Chelsea. Playboy bronzé, fêtard et sportif, il lui a tout de suite fait de l'effet. Quelques semaines plus tard, sous prétexte qu'il voulait réaliser un portrait, Armstrong-Jones a pris un rendez-vous et les tourtereaux ont commencé à se voir en secret.

Le 6 mai 1960, la princesse Margaret est devenue l'épouse d'Antony Armstrong-Jones lors d'un mariage célébré à l'abbaye de Westminster. Son mari, photographe de métier anobli et titré à cette occasion comte de Snowdon et vicomte Linley, croyait sans doute qu'il poussait alors la porte d'un rêve qui ne finirait point. Mais c'était sans compter sur le caractère sulfureux de la princesse.

Read also

Qui est la chanteuse Sheila? Détails sur son vrai nom, son âge, ses chansons

Cette union a été considérée comme le premier mariage moderne de la famille royale du fait de la présence à la cérémonie de nombreux artistes invités, et de sa diffusion en direct à la télévision. Les 300 millions de téléspectateurs qui ont suivi cette cérémonie ne s'imaginaient pas que le mariage irait en éclat après seulement 18 années.

Le couple princier a donné naissance à un garçon et une fille, David Armstrong-Jones, 2e comte de Snowdon, vicomte Linley, né le 3 novembre 1961 et Sarah Armstrong-Jones, née le 1er mai 1964.

En 1978, la princesse Margaret et le comte de Snowdon ont divorcé, plus de quatre siècle après le tout premier et unique divorce enregistré au sein de la famille royale avant cette séparation, celui d'Henri VIII et d'Anne de Clèves en 1540. Les infidélités de l'un et de l'autre ont été présentés comme la cause de cette séparation.

Read also

Qu'est-il arrivé à France Gall? Mort, chansons, famile...

Quoique s'étant trouvés de par leur caractère sulfureux, le comte et la comtesse de Snowdon étaient incompatibles. Ils n'arrêtaient pas de se crier dessus comme on l'a appris des révélations de Ron, ancien employé du palais qui s'est confié, comme plusieurs de ses anciens collègues, à Tom Quinn, auteur de Kensington Palace: An Intimate Memoir from Queen Mary to Meghan Markle.

Elle hurlait les choses les plus terribles qui soient à son encontre et elle s'en fichait si les fenêtres et les portes étaient ouvertes et que tout le monde pouvait entendre ce qu'elle vociférait. Et pour moi, c'était un choc d'entendre la sœur de la reine injurier autant son époux de sa voix haut perchée. J'aurais pensé qu'il était impossible que la princesse utilise ce vocabulaire, mais elle le connaissait pourtant bien[...] Elle hurlait les choses les plus terribles qui soient à son encontre et elle s'en fichait si les fenêtres et les portes étaient ouvertes et que tout le monde pouvait entendre ce qu'elle vociférait.

Read also

Qui est Patrick Dupond? Biographie, Actualités, Photos et Vidéos

Après son divorce, Margaret a vécu seule dans le très spacieux appartement 1A du palais royal. Elle y a entretenu une liaison avec Roddy Llewellyn qu'elle a rencontré cinq ans avant de quitter son ancien mari. Roddy Llewellyn était de 18 ans plus jeune que la princesse. Les amoureux ont passé des instants bohèmes dans l'appartement royale de Margaret. Ils étaient souvent en compagnie d'amis rock’n’roll comme l'artiste Francis Bacon.

Si la princesse Margaret a laissé l'image d'une femme sulfureuse, infidèle et alcoolique, son enfant travaille à restaurer sa mémoire en mettant en avant son attachement à la famille royale et son amour des arts.

Source: Legit